Historique

De 1979, jusqu’au début de 1987, les employés de l’ÉTS sont régis par un protocole qu’un comité de relations de travail essaie de faire respecter au fil des ans. Il vit beaucoup d’insatisfaction et reproche à l’Employeur ses pratiques de favoritisme, de népotisme et d’iniquités qui occasionnent régulièrement une impasse dans les travaux menés. Cette situation, jumelée à une réorganisation administrative importante, provoque une vive réaction qui conduit à l’adoption d’une proposition en faveur d’une démarche d’accréditation lors d’une assemblée générale.

Deux possibilités se présentent alors : constituer en syndicat indépendant ou s’affilier à une centrale syndicale. Les opinions sont partagées, mais après mûre réflexion, c’est l’option de l’affiliation qui est retenue à cause des ressources disponibles.

Par la suite, des démarches sont entreprises auprès de la CSN et de la FTQ. Après s’être informé, la CSN n’est pas retenue car l’adhésion à celle-ci n’a pas fait l’unanimité, question d’idéologie, et il est décidé d’adhérer à la FTQ par le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP). En quelques jours, près de 80 % de signatures sont recueillies.

Le 23 avril 1987, le SCFP dépose une requête en accréditation pour représenter tous les employés de l’ÉTS couverts par le protocole. L’Employeur demande alors certaines concessions pour exclure certains postes de l’accréditation, postes listés dans la lettre d’entente signée conjointement le 5 juin 1987.

Le certificat d’accréditation est signé par les parties le 10 juin 1987.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :